• La loi de Nietzsche P1 : Chapitre 16

    Chapitre 16 : Le vaccin.

     

                Nikolaï courait vers Gleb Krylov, le regard avide, le souffle court. Il s’arrêta à côté du Président qui inclina doucement la tête vers lui. Il se détourna de la fenêtre où Itzal jouait à la balançoire, Patates dans une main. Il riait, les joues rosies et l’étrange talisman sur son front à nouveau rouge pétillant.

    - Président !

    - Nikolaï Aleksandrovitch.

    - Monsieur, je suis ici pour reprendre le flambeau de mon prédécesseur, Vladimir.

    - D’une autre façon, j’espère ! Ce qu’il a fait au petit Itzal est inconcevable.

                L’homme opina vivement. Son souffle était tout à coup bien plus court et es lèvres étaient sèches. Il craignait ce que pouvait faire un homme aussi influent que le Président en personne.

    - J’ai ses travaux, Président… Je sais ce qu’il envisageait de faire… Il se trouve qu’Itzal est particulier. Il a en lui un antidote universel qui peut guérir tous les maux, Président. Il peut devenir un médicament pour tout le monde. Nous pouvons devenir riches !

                Gleb regarda vers le garçonnet et il secoua la tête.

    - Je ne tiens pas à ce qu’il soit blessé.

    - Je ne nécessiterais qu’une petite prise de sang pour commencer. Il faut que j’apprenne à isoler le gêne-antidote. Je vous en prie, Président. Il en va de l’avenir de l’humanité.

                Gleb soupira lentement et il ouvrit la fenêtre. Des rafales d’airs s’engouffrèrent, faisant bouger sa veste et montrant le sempiternel même t-shirt du renne Sven. Il fallait vraiment qu’on emmène ses affaires professionnelles au lavomatique qu’il cesse d’être la risée de ses pairs.

    - Itzal ? Tu serais d’accord pour qu’on te fasse une prise de sang ?

                Le garçon arrêta la balançoire et courut vers lui. Il se mit sur la pointe des pieds et appuya ses coudes sur l’appuie de fenêtre.

    - D’accord !

                Gleb sourit en lui caressant les cheveux.

                Nikolaï sourit avec envie. Il allait pouvoir reprendre les pas de son prédecesseur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :